Le code de Droit canonique fait une obligation à tout administrateur de biens d’Église d’être assisté dans sa tâche par un conseil. C’est le cas du curé dans sa paroisse.
Canon 537 : Il y aura, dans chaque paroisse, le Conseil pour les Affaires économiques qui sera régi,en plus du droit universel, par les règles que l’évêque diocésain aura édictées.Dans ce conseil, des laïcs choisis selon les règles, apporteront leur aide au curé pour l’administration des biens de la paroisse, restant sauves les dispositions du canon 532.
Canon 532 : Dans toutes les affaires juridiques, le curé représente la paroisse, selon le droit ; il veillera à l’administration des biens de la paroisse, selon les canons 1281 - 1288.

Dans les paroisses prises en charges par des curés in solidum ou par une équipe pastorale, le rôle du curé prévu dans ces statuts est tenu par le prêtre modérateur.

 

Le conseil économique

Chaque paroisse du Morbihan et d'ailleurs est dotée d’un Conseil économique.

Ce Conseil est présidé par Monsieur le curé ; il l’assiste dans l’administration des biens mobiliers et immobiliers de l’Ensemble paroissial.

Le Conseil économique joue un rôle consultatif.

Chaque année :

  • il établit le budget prévisionnel selon les indications du président et du Comité Paroissial en tenant compte des orientations données en Conseil Pastoral du doyenné.
  • il prévoit les ressources nécessaires et se préoccupe de leur rentrée régulière.
  • il contrôle et suit l’exécution des travaux décidés par l’Ensemble Paroissial.
  • il contrôle et approuve les comptes
  • il établit le compte rendu financier de l’année écoulée, qui est ensuite envoyé à l’économe diocésain, et éventuellement diffusé dans l’Ensemble Paroissial.

Pour la paroisse du Faouët, le Conseil économique est composé de 5 membres.

Le Président : Père Jean-Baptiste de Barmon

Vice-Président : M. X

Secrétaire-Comptable : X

Trésorier : X.


Les cinq grandes ressources
Dans chaque diocèse, les dons des catholiques se répartissent en cinq grandes ressources :

 

Le Denier de l’Église
Contribution volontaire, c'est le don annuel que font les catholiques pour participer au financement de la vie du diocèse. Chaque année, les diocèses font un appel pour recueillir le "Denier de l'Église" (autrefois appelé le "Denier du Culte"). Les sommes recueillies servent essentiellement au traitement des prêtres, et à celui des animateurs laïcs en pastorale.
Les quêtes
À chaque office, et plus particulièrement aux messes du dimanche, la quête recueille l'offrande des participants. Cette quête est généralement affectée aux ressources de la paroisse. Dans un esprit de solidarité et de partage, un certain nombre de quêtes sont affectées dans l'année à des causes spécifiques (missions, vocations...). Ce sont les quêtes "impérées".).

Les offrandes de messes
En faisant une offrande, à l'occasion d'une messe pour telle ou telle intention, le demandeur participe à la vie des prêtres. Pour guider votre choix, les évêques de France proposent, à titre indicatif, que l'offrande versée soit au moins de 15 euros.
À l'occasion des cérémonies : le "casuel"
A l'occasion, des liturgies (sacramentelles ou familiales telles que baptême, mariage, obsèques) jalonnent les grandes étapes de la vie. L'Église, pour participer aux dépenses engagées, souhaite que les catholiques fassent un effort particulier plus encore lorsque des fêtes occasionnent des dépenses importantes .
Les dons et legs
Il s'agit de sommes remise à l'Église soit à l'occasion d'un événement exceptionnel (dons), soit données par testament au moment du décès (legs).