Homélie du dimanche 30 avril 2017

Jésus se montre à deux disciples. Ils marchent avec lui sans le reconnaître. Ils sont aveuglés. Jésus leur ouvre les yeux après une longue route et une longue conversation.  

Que se passe-t-il ? Il est important de le comprendre car le déroulement de cet évangile est similaire à celui de la messe. 

 

Jésus touche le cœur. En se montrant aux apôtres, Jésus montre ses plaies pour se faire reconnaître. Là, il prend le temps de parler avant de se faire connaître, comme Joseph retrouvant ses frères. Lorsque nous avons fermé nos volets, il nous faut un petit dialogue avant de les ouvrir à celui qui frappe en pleine nuit. Nous sommes comme le Pierrot de la chanson, nous  nous faisons tirer un peu l'oreille avant de faire entrer le visiteur. Il faut allumer la chandelle qui est morte pour trouver la clef  de la porte. C'est ce que fait Jésus qui allume le cœur des disciples pour qu'ils retrouvent la motivation intérieure. Cette motivation sera si grande qu'ils feront le chemin de retour de nuit et le soir même.

Jésus fait comprendre. Pierrot ouvre la porte à son ami pour lui donner une plume. Peut-être est-il mal réveillé? Il fait le geste par habitude, sans y penser. Jésus veut une compréhension de nos actions. Il éclaire le présent par le passé des écritures. Si l'émotion est bonne, la compréhension est meilleure pour notre vie spirituelle. On peut se laisser porter par la musique, mais il faut faire aussi attention aux paroles souvent inspirer de la bible. 

 

Jésus touche l'âme. A la fraction du pain, les disciples reconnaissent Jésus. C'est le moment de la communion avec Dieu mais aussi avec les hommes. Au début, ils discutaient car ils n'étaient pas d'accord entre eux. Il font part de leur expérience commune de leur progression spirituelle. "Notre coeur" disent-ils. Ils sont désormais un seul coeur et une seule âme comme le dit souvent les Actes des Apôtres. Ce partage se fait aussi avec les Apôtres : "c'est vrai" montre qu'ils sont sur la même longueur d'onde.

 

Que chacune de nos eucharisties soient une rencontre avec le Christ !

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0