Homélie du dimanche 26 mars 2017

Le temps du carême est un temps de réflexion sur le baptême. Ce dimanche, avec l'évangile de l'aveugle né, nous redécouvrons la lumière du baptême. Le prêtre remet au parrain un cierge, allumé au cierge pascal. C'est le signe que la lumière de Jésus est transmise aux hommes. Jésus, par la guérison de cet aveugle, lui transmet sa lumière. Il le fait de manière curieuse en occultant ses yeux avec de la boue. Comment la lumière peut-elle jaillir des ténèbres ? Il nous arrive de le faire dans notre vie.

 

Le bain de boue. On se soigne en se salissant par le bain de boue. Les animaux, comme les éléphants ou les hommes dans les cures thermales, se recouvrent de boue pour éliminer les toxines de leur corps. La boue absorbe les impuretés qui sont évacuées lors du rinçage. 

Avec Jésus, les péchés des hommes sont de la même manière absorbés par Jésus, engloutis avec lui dans son tombeau pour y connaître la corruption, alors que, lui, sort lumineux du sépulcre. De cette façon, Jésus met fin à la transmission du péché originel de génération en génération. 

 

Prier les yeux fermés. Dans notre prière, nous voulons parler à Dieu et Le voir. Certaines fois, nous regardons une image de Jésus ; d'autres fois nous fermons les yeux. Alors, nous regardons à l'intérieur de nous-même. C'est ce que Jésus demande aux pharisiens. Ils doivent découvrir qu'ils sont aimés malgré leurs erreurs et leurs fautes. Il doivent laisser l'eau de l'amour de Dieu laver leur cœur couvert de boue, pour accueillir la lumière de Jésus. 

 

La réalité augmentée. De nos jours, de drôles de lunettes font leur apparition. Elles nous cachent ce qui est devant nous, car les lentilles sont opaques. Les images se forment sur un écran et nous nous voyons la réalité augmentée : ce qui n'est plus, et ce qui n'est pas encore. La lumière que nous propose Jésus nous fait voir d'où nous venons : ce qui n'est plus ; et ce qui nous deviendrons : ce qui n'est pas encore. Cette réalité augmentée peut servir à faire de meilleurs plans de ville ou de maisons ; à faire les meilleurs choix en nous projetant dans le futur. Sachons, avec Jésus, faire ce voyage pour bâtir un avenir plus juste. 

 

Faisons jaillir la lumière de l'obscurité.

Amen.