Homélie du dimanche 22 janvier 2017

JÉSUS commence son ministère après l'arrestation de Jean-Baptiste. Il choisit 4 disciples parmi les pêcheurs de Galilée. Quelle qualité recherche-t-il par ce choix ?

 

Ils travaillent de nuit. Jésus part de Nazareth et se dirige vers l'est : vers la frontière entre le monde juif et le monde païen. Il franchira plusieurs fois cette frontière pour se mettre hors de danger de ses ennemis et éviter d'être arrêté, comme son cousin Jean-Baptiste. Il est aussi la lumière qui éclaire tous les hommes. 

Les pêcheurs vont vivre désormais le jour. C'est un changement de rythme qui leur est demandé. Mais Jésus aura besoin de leur capacité à veiller et à travailler la nuit, lors de sa passion. Cette nuit-là, ils seront accablés de sommeil et ne pourront pas prier avec le Seigneur. 

Et nous, savons-nous encore prier la nuit à Noël ou à Pâques ?

 

Ils laissent leur barque. Les disciples vont quitter le monde instable de la mer et marcher sur le sol ferme. Sur un bateau, il faut savoir fléchir les genoux pour rester vertical. Cette capacité à s'adapter sera utile aux disciples pour prêcher devant des marées humaines qui viendront écouter Jésus. 

Ils garderont comme port d'attache la ville de Capharnaüm. C'est là qu'ils viendront se reposer après chaque tournée de prédication dans les synagogues et les campagnes. Ils feront le point sur l'évangélisation. Jésus en profitera souvent pour expliquer son enseignement à ses disciples. 

Notre église paroissiale est-elle notre port d'attache ?

 

La voix des marins. Les marins communiquent entre eux d'un bateau à l'autre par signes ou par la voix. Il faut se faire comprendre de ceux qui sont loin comme de ceux qui sont prêts. Il faut parfois parler fort pour héler un bateau qui est au large. 

Les disciples doivent pouvoir prêcher à de petits groupes comme à de grandes foules. C'est ce qu'a fait Pierre lors de la Pentecôte où 3.000 personnes on été baptisées. 

Et nous, parlons-nous de notre foi à nos proches comme à ceux qui nous sont plus lointains ?

 

Ils laissèrent leur père. Jésus a laissé sa famille, sa mère à Nazareth, et est venu s'installer à Capharnaüm. Les disciples quittent les uns une belle-mère, les autres un père, pour suivre le Sauveur du monde. Ce n'est plus le lien familial qui les unit mais le projet et l'idéal commun.

Jésus, en tant que charpentier, a construit des maisons de bois où il faut percer les poutres avec des clous ou des mortaises. Désormais, il va bâtir une belle maison de pierres qui est l'Eglise. C'est le ciment qui unit les pierres entre elles, le lien de la charité. Il faut auparavant ajuster les pierres les unes par rapport aux autres pour construire un mur droit. Cela demande de tailler les pierres et aussi de faire des joints plus ou moins importants. 

Savons-nous nous laisser ajuster aux autres membres de notre communauté ?

 

Suivons Jésus sur le chemin du royaume.

Amen.