Homélie du dimanche 18 septembre 2016

Le mot argent est délicat à manier dans notre pays. Certains le méprisent, d'autres l'encensent. Jésus le met à sa juste place. Il est malhonnête, mais peut servir à faire du bien, à se faire des amis.  

Saurons-nous être dignes de confiance pour le gérer comme il faut ?

 

Gérant. En prenant cette figure de gérant, Jésus affirme que l'argent ne nous appartient pas. Il nous est confié, tout comme la création ou nos enfants. Qu'attend le Seigneur de notre gestion matériel du monde ? Jésus est clair : faîtes vous des amis avec l'argent malhonnête. Ne thésaurisons pas, mais faisons circuler cette argent qui doit profiter aux maximum de personnes. Possédons des biens sans être possédés par eux. Ils sont comme le ruban adhésif : il est parfois difficile de s'en débarrasser quand il est collé à notre main. Il peut aussi attraper les mouches qui foisonnent au printemps.

 

Confiance. Le scout met son honneur à mériter confiance. Il le fait en obéissant, mais aussi dans la gestion matérielle de sa patrouille. Si nous savons bien gérer notre argent, nous saurons bien gérer les biens spirituels qui nous sont confiés. De nombreux saints ont su gérer les biens que la providence leur accordait pour faire le bien autour d'eux. Ils avaient une grande confiance en Dieu et Dieu en eux. 

 

Gérons saintement nos richesses.

Amen.