Homélie du dimanche 3 juillet 2016

JÉSUS envoie ses apôtres et 72 disciples en mission pour que le règne de Dieu soit annoncé dans tous les villages de la Terre Sainte. Il demande de le faire pauvrement et sans s'imposer. Il veut aussi que ce soit un temps de guérison.

Que comprendre de cette dernière consigne ?

 

"Signe du royaume". Les guérisons sont un signe du royaume annoncé à tous. Jésus veut bien dire que sa venue est pour tous les bien-portants comme les mal-portants.  il n'y a pas d'exclus. Il l'a montré plusieurs fois en guérissant même les lépreux qui vivaient hors de la société. 

Le règne de Dieu est aussi l'intervention du divin dans la vie des hommes. C'est ce qu'on appelle la Providence qui fait concourir les choses pour notre bien. Crois-t-on encore à la Providence ?

C'est aussi un signe annonciateur de la passion de Jésus.  Jésus va passer par la fragilité de la croix pour y faire triompher la vie éternelle. Le règne de Dieu est l'entrée dans le monde de Dieu.

 

"Expérience pour les missionnaires". Jésus envoie des disciples en mission, car il sait qu'il ne peut pas aller dans tous les villages. Il les envoie aussi, car il sait que cela sera une bonne expérience pour eux. 

Une expérience de fraternité, lorsqu'ils seront accueillis dans une maison. Une expérience douloureuse, lorsqu'ils seront rejetés d'un village. Cela les forme à s'appuyer, non pas sur eux-mêmes, mais sur Dieu.

Les disciples sont invités à se confronter aussi à la maladie, à la faiblesse des êtres humains. De nos jours, en un temps où la médecine est très efficace, il est difficile de vivre la maladie, en particulier chez les jeunes. Cela nous renvoie à notre propre faiblesse.

Cette confrontation avec la maladie doit aussi préparer les disciples à vivre la passion de Jésus. 

 

Faisons la belle expérience de la mission.

Amen.