Homélie du 26 juin 2016

JÉSUS prend le chemin de Jérusalem, après avoir annoncer sa passion et sa résurrection à ses Apôtres.

Il avait demandé à tous les disciples de prendre sa croix et de le suivre.

Voyons comment trois personnes répondent à cette invitation ?

 

Tout quitter. Le premier pense que Jésus a une demeure sur la terre. Jésus n'a pas d'abri ni sous la terre, comme les renards, ni dans le ciel, comme les oiseaux.  Il va vers le Père ; il va être enlevé vers le ciel.

Jésus, comme une fusée, met tout son énergie et sa détermination à quitter cette terre. Il faut beaucoup de carburant pour cela, pour s'extraire de la pesanteur. Larguons toutes les amarres, tous les liens avec la terre. Jésus ne fait pas descendre le feu sur la terre les hommes. Il veut transmette le feu de son amour pour embraser le monde.

 

Se délester. Pour partir loin, il partir léger. Jésus demande qu'on coupe tous les liens avec la famille. 

Une fois que la fusée a décollé, elle largue ses étages pour aller plus haut dans l'atmosphère. Quittons ce qui nous fait regarder vers la terre ! Levons la tête vers le royaume et vers Dieu ! 

 

Etre préparé. Pour être digne du royaume, il faut regarder vers l'avant. 

Le cosmonaute s'entraîne pour aller dans l'espace. Il fait un stage dans la station spatiale pour apprendre à se mouvoir en apesanteur. Soyons citoyens du ciel.

 

Soyons aussi déterminés que Jésus .

Amen.