Homélie du dimanche 19 juin 2016

En cette période d'examen, pour les lycéens, nous entendons aujourd'hui Jésus interroger ses disciples. Il leur fait passer un oral après plusieurs mois d'enseignement et un envoi en mission.

Pourquoi Jésus fait-il cet oral ?

 

Passage en année supérieur. Un oral permet de vérifier les connaissances des élèves. Jésus vérifie que les apôtres ont été attentifs lors de leur mission : " Pour les hommes qui suis-je ? " Il est important de savoir positionner sa foi dans le contexte de notre époque, de notre temps et de notre milieu.  Jésus pose une deuxième question plus personnelle : " Pour vous, qui suis-je ? " Tous les apôtres entendent la bonne réponse de Pierre.  Alors, Jésus peut passer à une autre partie de son enseignement et, pour la première fois, il parle de sa passion et de sa résurrection.  On ne peut comprendre la passion qu'en sachant que Jésus est plus qu'un prophète : il est le Fils de Dieu. 

 

Entrer dans une nouvelle école. L'oral permet au bachelier d'entrer à l'Université. On voit bien que Jésus enseigne aux disciples des choses qu'il ne dit pas à tout le monde. Il faut garder le secret. L'annonce de la résurrection n'est dévoilée qu'aux disciples. Pierre, Jacques et Jean seront encore plus privilégiés en assistant, 6 jours plus tard, à la Transfiguration. 

Il y a des écoles théoriques, comme les universités, et des écoles pratiques, comme les écoles d'ingénieurs. Là, Jésus va faire entrer les disciples dans la pratique du renoncement et du dévouement qui permet de porter la croix chaque jour.

 

Encourager. Un diplôme est un formidable encouragement. Il permet de se rassurer sur sa capacité à faire tel ou tel métier. Jésus a besoin d'encourager ses disciples qui vont être confrontés aux rudes épreuves de la passion. Il faut qu'ils aient une confiance sans borne en Jésus qui est plus qu'un prophète. On ne donne pas sa vie pour un prophète. Les disciples de Jean-Baptiste l'ont abandonné aux mains d'Hérode. On est prêt à donner sa vie pour Dieu et pour le fils de Dieu. En tout cas, c'est que Jésus attend de ses disciples et de nous-mêmes. 

 

Suivons jusqu'au bout le Fils de Dieu.

Amen.