Dimanche 29 mai2016  - Fête Dieu

JÉSUS accomplit le geste spectaculaire de la multiplication des pains et des poissons pour nourrir 5.000 personnes. Pour cela, il prend 5 pains qu'il fractionne et fait distribuer par ses disciples. Le fraction du pain est une expression pour désigner, au début de l'Eglise, l'eucharistie.

Que signifie ce terme ?

  

Partage. Dans certains restaurants, chaque client a son petit pain particulier. A la maison, la famille se partage un même pain coupé en tranches. A la messe, le prêtre partage la grande hostie pour en distribuer des morceaux aux fidèles. Manger un même pain, c'est être co-pain, c'est vivre en famille. A la messe, nous partageons le pain du Seigneur, dans sa maison. Nous entrons encore plus dans sa famille, dans son intimité.

 

Ouverture. Fractionner le pain, c'est casser la croûte et sentir l'odeur de la mie. Nous devons fractionner, ouvrir notre cœur pour partager avec les autres. Il faut que la bonté de notre cœur ne reste pas enfermée en nous. Libérons toutes les bonnes énergies de notre être pour les partager avec notre entourage. 

 

Multiplication. Lorsqu'on découpe un gâteau, on fait autant de parts que de convives. Plus y a de monde plus les parts sont petites. Avec Jésus, il n'en va pas de même. La fraction contribue à la multiplication des pains et des poissons. Comme si chaque fragment se dilatait pour faire le même volume que le pain entier initial. Dans la vie, il y a des choses que nous partageons et qui se multiplient : le savoir, les graines, l'amour, les conseils....

 

La Vie.  Les cellules, au début de la vie, se fractionnent pour former un embryon. De cette façon, chaque cellule à le même code génétique. La fraction que Jésus opère, c'est celle de la construction d'un être humain. Il multiplie son corps pour que nous devenions semblable à lui. Il multiplie son corps pour nous faire grandir jusqu'à  la plénitude de notre humanité. 

 

Que notre vie chrétienne soit partage.

Amen.

Écrire commentaire

Commentaires: 0