Homélie prononcée lors de l'installation du nouveau curé du Faouët.

Aujourd'hui, Jésus nous indique comment il embauche des ouvriers à sa vigne.

"Allez travailler à ma vigne." C'est la consigne donnée par Jésus. Il ne dit pas allez travaillez pour moi ou avec moi. Il demande d'entretenir sa vigne. C'est bien ce qui se passe dans une paroisse : les catéchistes, les comptables, les sacristains et tous les bénévoles travaillent non pour le curé, mais au service des paroissiens. Ils ne cherchent pas a faire plaisir au prêtre,  mais oeuvre au bien de la communauté chrétienne. C'est le sens profond du terme GAP : groupe d'animation paroissial. Au nom de leur baptême, des hommes et des femmes se mettent au service de leurs frères en suivant le modèle du Christ serviteur.

"Il en vit d'autres." Le maître de la vigne embauche par groupe, par équipe. Ce n'est pas un appel individuel. Dans la vie de la paroisse, la notion d'équipe est importante : équipe liturgique, équipe du CCFD, équipe de MCR, équipe du rosaire, équipe de fleurissement de l'église, équipe de visiteurs de malades. Travailler à la vigne demande un travail collectif avec ses avantages (soutien mutuel, efficacité) et parfois ses inconvénients (lenteur, tension ou même rivalité). Le GAP forme une équipe au service de la paroisse. Chacun des membres du GAP (Parole, Charité, Finance, Prière) s'entoure lui-même d'une équipe. Les réunions, qu'on peut trouver parfois trop nombreuses, sont fondamentales pour que l'esprit d'équipe existe et soit entretenu.

"Je suis bon." Les ouvriers, ayant subit le poids du jour et de la chaleur (on sait ce que cela veut dire dans un pays du Moyen Orient), oublient la bonté de leur patron. Oui, il ne faut jamais l'oublier : Dieu est bon. Dieu reste toujours bon, même s'il y a moins de prêtres, même quand il y a moins de première communion, même lorsque la société se sécularise. Dieu est bon, car il est toujours avec nous, nous comblant de sa douce présence. L'unique pièce d'argent donné à tous les ouvriers n'est-elle par le symbole du Dieu unique qui se donne à chacun d'entre nous ? Il y a une unique récompense. c'est le même ciel promit à tous, mais tout le monde ne l'appréciera pas de la même manière. Puisons donc notre force et notre ardeur au travail missionnaire dans la présence de Dieu. Trouvons-le dans la prière et dans les sacrements.

Bon courage à tous pour travailler à la vigne du Seigneur.

Amen 

Écrire commentaire

Commentaires: 0