Homélie du 8 mai 2016

Jésus est monté au ciel jeudi dernier. Il ne cesse de prier pour nous. Il veut l'unité des disciples, de son peuple.

 

"Qu'ils soient un". Cette unité est voulue ardemment par Jésus. Il a pleuré sur Jérusalem, car la ville ne s'est pas rassemblée comme les poussins autour de leur mère poule.  Cette unité est aussi voulue par l'action de Jésus. Après sa résurrection, il a rassemblé les apôtres dans la foi en convaincant Thomas de sa résurrection et en apparaissant aux disciples d'Emmaüs. 

 

Unité communautaire. L'unité peut se réaliser lorsque nous sommes tous rassemblés dans un même lieu. Jésus souhaite que nous soyons un dans le Père, entouré et protéger de son amour. Nous avons conscience d'appartenir à un même communauté, une communauté mondiale. Cette unité communautaire est réalisée par notre baptême. 

Si nous mettons plusieurs verres dans une caisse en cartons, il y aura unité de lieux ; ils seront protégés de la poussière. Cela est suffisant pour les conserver à l'abri dans un placard.  En revanche, pour les transporter, il faudra prendre plus de précaution.

 

Unité de destin. L'unité peut se réaliser lorsque nous travaillons tous à la même tâche. Chacun prend sa part de l'oeuvre à réaliser et suit les règles choisies par tous ou par le chef du groupe. Cela se réalise lorsque Jésus habite notre cœur et met en chacun de nous un même élan d'amour pour bâtir le Royaume. Cette unité de destin est réalisée par la communion eucharistique qui nous pousse tous à faire le bien envers les autres. 

Pour transporter les verres qui sont dans le carton, nous allons les remplir de papier journal et les caler avec ce même papier. Alors, ils ne craindrons plus les transports et les déménagements. 

 

Vivons dans cette unité.

Amen.

Écrire commentaire

Commentaires: 0