Homélie du 6 décembre 2015

Autrefois, Jean-Baptiste préparait le peuple à accueillir Jésus par le baptême de conversion. Il était celui qui demandait de préparer le chemin du Seigneur. Comment cette ouvre de travaux publics explique notre vie chrétienne ?

 

"Rendez droits ses sentiers". Nous sommes invités à avoir, en tant que chrétiens, une vie droite. Nous devons suivre le chemin de la justice qui ne penche ni d'un bord ni de l'autre.  Cette ligne droite permet aussi de voir loin, de voir le salut de Dieu. Le chemin droit est donc un chemin d'espérance. C'est très confortable de rouler sur une ligne droite car la visibilité est bonne. On peut voir le terme du chemin, ce qui est encourageant.

La ligne droite est la plus courte. Elle passe par des descentes et des montées. Rendre droit les sentiers, c'est vouloir affronter les obstacles, les collines et ne pas louvoyer entre elles. La route de Lorient à Morlaix est désormais bien droite et évite toutes les villes et tous les villages. Elle passe dans des zones non habitées : un chemin à travers le désert où la parole de Dieu s'est manifestée. Elle passe loin des lieux de pouvoir comme Jean-Baptiste qui vivait dans le désert  loin de l'empereur Tibère, du roi Philippe ou du grand prêtre Hanne.

 

"Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées". Pour que cette route devienne droite, rectiligne, il faut entreprendre des grands travaux. Il faut combler les ravins. Plus de manque d'amour et de foi dans nos vies, plus de manque de respect et de solidarité dans nos existences. Nous sommes appelés à combler tous nos manques en accueillant le salut de Dieu. Le ravin ne sera pas comblé par nos propres forces seules, comme on ne comble pas les ravins à la pelle. Il faut pour cela des machines et une entreprise de travaux publics. Les sacrements de l'amour et de la miséricorde de Dieu sont utiles dans ce cas-là. Ils nous sortent de nos ornières, de nos bas-fonds, de notre trou, de notre désespoir.

Les collines sur lesquelles certains aiment se tenir seront abaissées. Plus de domination des autres, plus de piédestal pour les puissants, plus d'orgueil pour les suffisants. Il faut trouver une vie plus modeste, plus sobre et plus écologique.

 

"Tout être vivant verra le salut de Dieu". Ces travaux permettent au salut d'arriver jusqu'à nous et que nous marchions vers le salut. L'avènement de Jésus a été une rencontre entre deux mondes : celle-ci s'est passée sur une frontière, le Jourdain. Cette rencontre a été une invitation à entrer en terre promise, en terre sainte, en présence de Dieu. 

Ce chemin nous le parcourons pour aller vers Dieu. Il est ouvert à tous. Par ces travaux, nous facilitons la marche des hommes vers Dieu, nous permettons à tous de voir le salut de Dieu dans nos vies. Abaissons les collines et les montagnes qui séparent les habitants des différentes vallées. Comblons les ravins pour rassembler tous les hommes sur la même route, sur le même chemin. Le chemin du Seigneur est unique, car Dieu est unique. Tous les hommes sont invités à y marcher sans craindre de se fouler les chevilles.

 

Préparons le chemin du Seigneur pour tous les hommes.

Amen.

Écrire commentaire

Commentaires: 0