Homélie du 27 septembre 2015

JÉSUS s'est toujours montré plein de compassion et de miséricorde pour les pécheurs. Aujourd'hui, il lance un avertissement pour que nous évitions la géhenne de feu, ce que nous appelons l'enfer. Comment comprendre ce langage ? Mon but n'est pas de vous effrayez, mais de vous faire comprendre comment l'amour de Dieu est compatible avec cette notion théologique. 

 

L'enfer existe, mais pour qui a-t-il été prévu ? Non seulement Jésus parle de l'enfer, mais les bergers de Fatima ont vu l'enfer lors d'une des apparitions. ils ont pu supporter ce spectacle, car la Vierge Marie leur avait promis d'aller au Ciel. Aujourd'hui, je vous parle de l'enfer sachant que le ciel est fait pour vous. Car, si celui qui donne un verre d'eau reçoit une récompense, celui qui est aujourd'hui à la messe sera aussi récompensé. 

L'enfer a été prévu pour Satan et ses anges, qui ont refusé en toute connaissance et pleine conscience d'aimer Dieu qui les avait créés. Sans doute que Dieu a trouvé cette solution après la désobéissance des mauvais anges. Ce n'était peut-être pas dans son projet initial. Donc, l'enfer n'a pas été prévu pour les hommes. C'est ce que dit l'évangile de Matthieu : "Le feu éternel préparé pour le diable et pour ses anges". 

 

L'amour de Dieu nous laisse libre de le refuser. Face à ce refus net et sans bavure de l'amour de Dieu par Satan, Dieu l'a jeté en enfer. L'amour ne s'impose pas. Satan a refusé l'amour de Dieu. Dieu le laisse vivre hors de sa présence. En effet, la plus grande peine de l'enfer, c'est de vivre en dehors de la présence de Dieu, en dehors de tout amour. Vivre sans être aimé est le plus grand des tourments. Ce mal être extérieur est symbolisé par le feu et celui intérieur symbolisé par le ver qui ne meurt pas. On sait les dégâts psychologique que crée chez certaines personnes le sentiment inexact de ne pas être aimé. L'enfer est semblable à ce tourment. 

 

L'amour de Dieu fait tout pour nous conduire au ciel. Dieu n'est pas un professeur qui surveille un travail sur table et ramasse les copies à la fin du temps réglementaire. Il est plutôt comme l'enseignant de travaux dirigés qui accompagne et aide l'étudiant à mettre en oeuvre les notons apprises en cours. Jésus est celui qui veut tout faire pour que nous arrivions au Ciel et il est capable de vaincre tout nos défauts. Même quand notre main, comme celle du cleptomane, nous pousse au péché, Jésus est capable de nous en détacher pour faire le bien. 

 

Croyons à l'amour de Dieu qui est donné aux hommes pour les conduire au Ciel et en l'enfer prévu pour Satan et ses anges.

Amen. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0