Homélie du 6 septembre 2015

JÉSUS guérit un sourd muet. Comment nous guérit-il ?

 

Jésus agit comme un médecin.  Jésus ne fait pas ce que l'on lui recommande : il n'impose pas les mains. Il part à l'écart, loin de la foule et touche le malade de ses mains. Cet acte intime est proche de celui du médecin dans son cabinet médical. Pour nous laisser guérir par Dieu, ne faut-il pas être parfois seul à seul avec lui pour qu'il nous délivre de nos infirmités ?

 

Jésus guérit de la surdité. Une première forme de surdité est la surdité volontaire. On s'isole, par exemple, du bruit de la rue la nuit en mettant des boules Quies,  lorsque nous n'arrivons pas à dormir. On s'enferme dans sa bulle lorsqu'on met sur sa tête des écouteurs pour écouter de la musique. Jésus nous dit alors : "Ouvre-toi." Ouvre-toi au bruit de ce monde pour vibrer avec lui. Ne faisons pas la sourde oreille à l'agitation et aux cris de notre monde. 

On est sourd aussi lorsque nous ne comprenons pas les paroles des hommes. Il faut parfois comprendre les sous-entendus dans les demandes ou les revendications des autres. Ce travail de dialogue est important pour éviter la violence. Lorsque les mots n'ont plus de sens et de portée, les poings parlent. 

 

Jésus délie la langue. Il est important de s'exprimer avec les autres. Il faut aussi que notre langage soit vraie, en chassant de notre bouche toutes les formes de langue de bois, en particulier dans la vie politique. 

A la suite de Jésus ne devons-nous pas aussi libérer la parole ? Il est important que les parents puissent à tout âge dialoguer avec leurs enfants, que le psychiatre fasse parler son patient, que le patron fasse parler ses employés.... Trouvons l'attitude qui permette aux langues de se délier pour le bonheur de tous. 

 

Que le Verbe de Dieu agisse dans nos vies.

Amen. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0