Homélie du 2 août 2015

JÉSUS parle du pain de vie qui descend du ciel. Que veut-il dire ?

 

Un pain donné. De nos jours, les aliments qui viennent du ciel sont ceux qui arrivent par avion. Ils sont loin et nous ne les avons ni cultivés ni récoltés. Le pain venu du ciel n'est pas le fruit du travail des hommes. Il n'a pas été ramassé comme la manne dans le désert. Il est bien au-delà de ce que nous pouvons imaginer. Alors, lorsque nous communions, faisons un beau geste d'accueil.  

Nous allons chercher des aliments de l'étranger, généralement, car ils ne poussent pas chez nous, comme les ananas ou les bananes. Il fait trop froid dans notre pays pour avoir de tels fruits. Nous sommes contents de les mangers, car ils apportent un peu de soleil dans notre assiette. Le pain venu du ciel nous apporte un goût spécial : le goût du ciel, là où brille le soleil de l'amour de Dieu.

 

Un pain reçu dans la foi. Il nous arrive parfois de ne pas avoir faim, car nous sommes angoissés ou nous sommes tristes. Par la foi, nous avons confiance en Dieu et en l'avenir. Alors, notre estomac se dénoue pour accueillir la vraie nourriture et la vraie boisson. Ayons cette confiance qui a permis aux Hébreux de vivre 40 ans avec la manne donnée par Dieu. 

 

Accueillons le pain venu du ciel.

Amen.

Écrire commentaire

Commentaires: 0