Homélie du 26 avril 2015

Jésus définit le bon pasteurs par trois éléments, par trois caractéristiques. Le pasteurs est celui qui, de fait, se dévoue pour le troupeau. Il va même jusqu'à donner sa vie pour lui. Pour se dévouer, il faut qu'il connaisse les brebis qui lui sont confiées. Elles ne sont plus les brebis du patron, mais deviennent ses brebis. Enfin le bon pasteur rassemble les brebis en un seul troupeau. 

 

Comment Jésus nous aide-t-il à nous dévouer aux autres ? Par l'exemple, tout d'abord. Par grâce de sa passion et de sa résurrection, ensuite, reçue dans les sacrements du baptême et de l'eucharistie ; mais aussi du mariage et de sacerdoce. 

 

A qui Jésus s'adresse-t-il ? On pense principalement aux prêtres ou aux évêques? qui sont des pasteurs à la suite et à la manière du bon pasteur. Mais, en ce dimanche des vocations, nous devons penser aussi à toutes les vocations. Se dévouer aux autres doit être le lot de tous les chrétiens. C'est l'esprit de service. Les parents le font admirablement bien, car ils connaissent parfaitement leur progéniture. Ils ne cessent de rassembler la famille à chaque naissance et à chaque mariage. 

 

En s'adressant à tous, Jésus jette les bases d'une nouvelles société. Saint Augustin avait vu très juste en contemplant la société de son époque. Il y voyait l'Empire romain qui tremblait face aux barbares. Une société où les intérêts privés primaient sur celui du bien commun. Il admirait l’église où se vivaient le dévouement, l'amour de Dieu jusqu'au mépris de soi. 

 

Imitons le bon pasteur.

Amen.

Écrire commentaire

Commentaires: 0