Homélie du 22 février 2015

Jésus passe quarante jours dans le désert.

 

Il est loin du bruit de la ville et de la vie. Jésus se retire pour entendre et écouter Dieu lui parler. Certains ont besoin d'entendre en permanence de la musique ou une voix. La télévision ou la radio marche constamment. Ce temps de carême peut-être le temps d'un peu plus de silence pour écouter Dieu.

Jésus est face à lui-même. Ce silence lui permet aussi de s'écouter, de connaître ses aspirations et ses désirs. Il est là pour réfléchir sur son orientation de vie et de ministère. N'ayons pas peur d'être face à nous-même, face à nos grandeurs et à nos limites.

Jésus vit au milieu des bêtes sauvages. Le désert est un lieu de combat. Jésus n'est pas là pour tuer des lions ou des fennecs, mais pour vivre parmi eux. Dans le cirque, c'est le rôle du dompteur. Il domine l'agressivité du fauve. Pendant ce carême, ne désertons pas les lieux de combat mais sachons juguler les forces du mal.

Les anges le servaient. Jésus expérimente la désolation du désert et la consolation de Dieu. Saint Ignace nous explique que la vie spirituelle est faite de consolations et de désolations. Soyons fermes dans chacune des situations. Sachons profiter, pendant ce carême, de la tendresse du Père pour traverser les moments plus difficiles.

Bon carême à tous.

Amen.

Écrire commentaire

Commentaires: 0