Homélie du 18 janvier 2015

JÉSUS EST L'AGNEAU DE DIEU,  nous dit Jean le Baptiste. Comment aide-t-il les disciples dans leur vie ?

 

"Ils vinrent et ils virent". Les deux disciples grâce à Jésus prennent de la distance par rapport à leur lieu de vie, à leur métier.  Ils ne sont plus dans l'urgence de leur tâche, mais ils se rendent disponible pour accueillir quelque chose et quelqu'un.

Savons-nous de temps et temps prendre du recul par rapport à ce que nous faisons à la maison, au travail, dans notre quartier ?

Les disciples voient la demeure de Dieu. On ne nous dit pas où elle est. On ne nous dit pas comment elle est. Cela veut peut-être dire que Jésus demeure en plusieurs lieux. Il demeure là ou nous prenons le temps de nous asseoir et de vivre en sa présence. Un père ou une mère  peut vivre en présence de ses enfants  à la maison, au travail, dans ses engagement associatifs.

Est-ce que je pars au travail avec Dieu ?

 

"Ils demeurèrent avec lui jusqu'au soir". Comment les disciples et Jésus ont occupé ce temps de cette rencontre ? On peut supposer qu'ils ont parlé ensemble et cette parole a changé André.

Il a découvert l'identité de Jésus. Cet entretien a permis de découvrir que le maître est le Messie.

Le pécheur est devenu missionnaire ; le disciple est devenu missionnaire. André a découvert un nouvel aspect de sa personne. C'est ce que l'on peut faire chez un psychiatre. On regarde et on parle de son histoire pour se découvrir. On dit ses joies et ses peines pour se connaître.

 

André présente Simon à Jésus. Le missionnaire provoque la rencontre et il ne fait pas de long discours. Le missionnaire s'efface devant le Messie. Ce qui persuade Simon, ce sont ce regard et cet appel.

Aider notre entourage à trouver Jésus. Certains le trouve dans le service, d'autres dans la parole de Dieu, d'autres dans la liturgie, d'autres dans la fraternité ecclésiale.

 

Demeurons en présence de Jésus.

Amen.

Écrire commentaire

Commentaires: 0