Homélie du 11 janvier 2015 - Baptême du Seigneur

JEAN-BAPTISTE dans l'eau et Jésus dans l'Esprit. C'est le baptême que nous avons reçu.  Il est plus complet. Pourquoi ?

L'action de l'Esprit. La conversion prêchée par Jean le baptiste permet d'obtenir le repentir. C'est une bonne démarche nécessaire, mais ce n'est qu'une première étape. Nous le savons tous, par expérience, que le regret ne suffit à changer certaines mauvaises habitudes. Il faut se libérer de certaines chaînes, de certaines addictions. L'Esprit, qui était présent lors de la création, est capable de changer notre cœur et notre esprit pour que nous ayons un cœur nouveau et un esprit nouveau. Un cœur nouveau pour aimer ce qui est bien et bon et donc l'accomplir plus facilement. Un esprit nouveau pour discerner ce qui est bon et beau et ainsi faire les bons choix.

Vivre de son baptême, c'est vivre dans l'action de grâce du pardon reçu.

Le baptême dans l'Esprit fait de nous des fils. Le baptême de Jean concernait les serviteur de la Loi, les observants de l'Alliance. En Jésus, nous sommes devenus des fils. Notre obéissance est filiale. Elle est d'abord libre, volontaire. Elle est aimante, car nous accueillons l'amour du Père ; consciente, car nous savons tout des projets de Dieu.

Vivre de son baptême, c'est vivre en enfant de Dieu.

Le baptême nous invite à la conversion. Baptisés dans l'Esprit, nous ne sommes pas encore établis dans le bien. Nous savons corriger nos erreurs, mais dans les situations nouvelles, nous faisons, parfois, encore des erreurs. Notre baptême, qui nous a obtenu le pardon des péchés grâce à l'Esprit Saint, se prolonge dans nos démarches de conversion et de pénitence. Comme Jésus parti autrefois au désert après son baptême, nous luttons contre le mal tout au long de notre vie.

Vivre de son baptême, c'est vire dans le renouvellement constant de sa personne. 

Soyons des baptisés heureux.

Amen. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0