A propos de la Paroisse

Diocèse de Vannes

Les limites de l'ancien évêché de Vannes ne correspondent pas au département actuel du Morbihan. Celles-ci englobaient, à l'est, la ville de Redon (Ille-et-Vilaine), et sa périphérie, et, à l'ouest, les paroisses d'Arzano et Guilligomarch, aujourd'hui incorporées au Finistère.

 

Par contre, le canton de La Roche-Bernard appartenait au diocèse de Nantes ; la majeure partie du territoire situé au nord de l'Oust à l'évêché de Saint-Malo, les paroisses de Bréhan-Loudéac et Saint-Samson à l'évêché de Saint-Brieuc ; et la région du Faouët et Gourin au diocèse de Cornouailles.

 

Le diocèse de Vannes est un des neuf diocèses historiques de . Depuis 1801, il couvre le département du Morbihan. Depuis 1859, il est suffragant métropolitain de Rennes. Mgr Centène en est l'évêque depuis 2005.

 

Paroisse du Faouët

Le Faouët (Ar Faoued) tire son nom du mot breton faou  qui signifie hêtre. La commune compte 40 sites répertoriés ou simplement présentés pour leur caractère remarquable.

 

En 1801, le Concordat transfère la paroisse du Faouët du diocèse de Quimper à celui de Vannes.

 Le curé du Faouët est au service des 6 paroisses du doyenné :

  • Berné,
  • Guiscriff,
  • Lanvénégen,
  • Le Faouët
  • Meslan,
  • Priziac

Le curé réside au presbytère :

14 rue de l'église 56320 le Faouët

curé : Père Jean Baptiste de Barmon depuis 2014

vicaire : Père André-Noël Kamuleta depuis 2017.

 

Téléphone :

02 97 23 09 37

 

 


BERNÉ

Au sud du doyenné, cette paroisse s'honore d'avoir deux chapelles plus que remarquables.

Église paroissiale : L'église paroissiale Saint-Brevin a d'abord dominé un enclos surélevé avec ossuaire et cimetière, déplacé en 1925. Plusieurs dates et inscriptions sont encore lisibles sur le chevet et le porche sud. 

Chapelle Sainte-Anne : Chaque jour, des pèlerins viennent à la chapelle Sainte-Anne-des-Bois brûler un cierge et le lundi de Pentecôte un grand pardon régional se déroule dans le parc du bois de Poncalech.  

Chapelle du Sacré-Cœur : La chapelle du Sacré Cœur dans le bourg est dénommée le "Montmartre breton". 

GUISCRIFF

A la limite avec le Finistère, cette grande paroisse, la plus étendue du Morbihan après Languidic, est animée par le curé du Faouët, un diacre et un groupe actif de laïcs.

La messe y est célébrée un dimanche sur deux.

Le CCFD, par le ramassage de journaux, y est présent.

Église Saint-Pierre et Saint-Paul : Elle date du 16ème siècle et les restaurations de 1670 et 1723.

LANVÉNÉGEN

Ancienne trêve de Guiscriff, cette paroisse se réjouit qu'on y célèbre la messe un dimanche et deux samedis par mois.

Une équipe du rosaire se réunit tous les mois. Les enfants de l'école publique peuvent y suivre la catéchèse.

Église Saint-Conogan : L'Église paroissiale de Saint-Conogan (anciennement Saint Cognogan) a fêté ses 500 ans en mai 2008. Il s'agit d'un édifice du 16ème siècle, en grand et moyen appareils, de forme rectangulaire, avec deux bas-côtés prolongés jusqu’au fond du chœur.

 

LE FAOUET

Chef lieu du doyenné, le Faouët a la joie d'avoir la résidence du prêtre responsable du doyenné. 

C'est là que la catéchèse pour les enfants des écoles publiques, la préparation à la profession de foi et à la confirmation se font.

Église paroissiale (fin 15ème siècle) :  Connue sous le vocable de Notre-Dame de l'Assomption, l'église est classée "Monuments historiques" en juin 1933 ; parties protégées : clocher, porche sud et ossuaire.

Chapelle Saint-Sébastien (1598-1608) : Classée "Monuments historiques" en juin 1934 ; Chapelle en forme de croix latine, avec chœur polygonal et frontons très élancés. Les bas-côtés s'ouvrent de portes avec accolades et fleurons sculptés. A l'intérieur, présence de sculptures dans le chœur. Les sablières sont très ornées, dont l'une particulièrement recherchée, représentant le diable avec des paysans dansant la ridée. Egalement représentations de scènes d'animaux avec personnages, anges, armoiries.

Chapelle Sainte Barbe (1489-1512) La chapelle est originale par son implantation et sa conception : elle est construite sur une plate forme relativement exiguë, encadrée au sud-ouest d’une paroi rocheuse et au nord est un fort dénivelé où coule la rivière Ellé. Elle est desservie par un escalier monumental de 78 marches, qui a été construit dans les années 1700. Cet escalier relie l’étroit parvis de la chapelle à l’esplanade qui la surplombe ainsi qu’à l’oratoire Saint Michel. Le plan de la chapelle est en forme de T. Outre la localisation, l’originalité réside dans l’architecture même de l’édifice. En contre bas, à peine éloignée de 400 m se situe la fontaine de la dévotion, aménagée dans un enclos carré à banc intérieur. Une niche creusée abrite une statue de Sainte Barbe appuyée sur une tour, son principal attribut.

Chapelle Saint-Jean (15ème - 17ème siècles) :  Petit édifice en forme de croix latine, autrefois siège d'un établissement des Hospitaliers de Saint-Jean datant du 12ème siècle. Fenêtre du chevet droit avec virgules et trilobes. Au transept sud, fenêtre ogivale dans le pignon, meneau, lobes gothiques, avec arcature plein cintre surmontant le meneau. La chapelle est entourée d'un placître.

Chapelle Saint-Fiacre (1450-1480) :  Classée en 1889.

Église incendiée en 1917. Le porche sud a été épargné ainsi que la tour. L'ancien ossuaire est constitué, sur le dehors, par une juxtaposition de meneaux à deux étages dont les vides ont été murés. La porte avec fronton triangulaire du clocher porte l'année 1743.  

Chapelle de Kergrist et croix :  Classée en 1928.

MESLAN

Coupée en deux par la voix routière Lorient-Morlaix, cette paroisse possède une belle église.

Les enfants sont heureux de fréquenter l'école Notre Dame.

Église Saint-Melaine : Bâtie dès le 12ème siècle, l'église est presque totalement refaite au 16ème siècle. Le mur du bas-côté nord demeure le seul vestige de l'édifice primitif roman. L'église se compose d'une nef de 5 travées, d'un transept et d'un chœur à chevet plat. L'architecture extérieure dénote la transition entre le style flamboyant et celui de la Renaissance. 

Depuis 1932, la tour de l’église attendait d’être coiffée de sa toiture. C'est chose faite depuis le 28 mai 2005.

Chapelle Bonigeard La chapelle, située dans le village de Bonigeard, date de la seconde moitié du XVIIe siècle. Autrefois sur le lambris de la nef figurait cette inscription : "FAIT PAR MOI IAN SCORDIA/ANTOUEN GARIN FABRIC/SAINQUIEM JUILLET L’AN 1698."

Chapelle Saint-Patern La chapelle, située dans le hameau de Quennec, est une fondation de René du Fresnay, vicomte de Meslan, baron du Faouët et de Barrégan. La construction porte les dates 1641 et 1642, mais a subi des remaniements en 1754 et 1919. 

 

PRIZIAC

A l'est du doyenné, cette paroisse possède une école privée : Saint Beho. Les 6 chapelles célèbrent chacune à leur tour leur pardon annuel, parfois suivi d'un repas. La chapelle Saint Nicolas possède un jubé richement décoré.

 

 

Église Saint-Beheau inscrite au titre des monuments historiques en 1925 ; 12ème siècle et 16ème siècle.

Chapelle Saint-Nicolas :  classée en 1922

Chapelle Saint-Yves :  inscription en 1975